Des hausses de salaire dès la fin du mois de janvier

shutterstock_212530561

Les salaires nets des français vont augmenter à la fin du mois de janvier. Cette hausse résulte de la baisse des cotisations chômage (2,4%) et maladie (0,75%), entrées en vigueur en 2018 relaye Le Figaro. Par ailleurs, du côté des entreprises, selon le cabinet de recrutement Robert Half, près de 9 managers sur 10 devraient accorder une augmentation de salaire à au-moins un membre de leur équipe sur l’année.

 

Nous devrions observer une hausse du salaire net sur la fiche de paie dès le mois de janvier, puis à l’automne. Cette mesure est destinée à compenser la hausse de la contribution sociale généralisée ou CSG. Un salarié percevant le SMIC (1498 euros bruts par mois), aurait par exemple, 7,43 euros supplémentaires. Une fois la deuxième étape effectuée, il gagnera 263 euros sur l’ensemble de l’année. Même constat pour les travailleurs indépendants.
Les très hauts revenus, par exemple, ceux dont la rémunération annuelle brute excède 420.000 euros, vont perdre quant à eux 177 euros en 2018, tout comme une partie des retraités. En effet, près de 8 millions de personnes ne bénéficieront pas non plus de la baisse des cotisations sociales salariales.

Alors qu’en 2017, près d’un cadre sur deux a l’intention de demander une augmentation, 88% des dirigeants et managers envisageraient d’augmenter au-moins un collaborateur cette année. Le cabinet international de recrutement Robert Half a interrogé 500 dirigeants. Ces hausses de rémunérations devraient varier de 1 à 5%.

Parmi les raisons des refus d’octroi de hausse de salaire, 53% le feraient en raison d’un manque de ressources financières. Une autre raison serait que le salaire du collaborateur est déjà au taux du marché ou sa dernière augmentation est trop récente.
Par ailleurs, alors que certaines entreprises misent sur des augmentations, d’autres proposent des primes, qui, selon eux, sont plus à même de jouer sur la performance et la motivation (à condition de créer un système de bonus efficace déclare le cabinet Robert Half).
Pour finir, on retiendra la citation d’Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France, « Les entreprises renouent avec la création d'emplois et contrairement aux comportements prudents des années précédentes, elles ont intérêt à envisager les moyens pour attirer ou garder les meilleurs talents ».

 

26/02/2018 par L'équipe éditoriale

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

“Quel métier veux-tu faire plus tard ?” Je ne sais pas vous, mais cette question m’a hantée pendant …
06/03/2018 par L'équipe éditoriale
Mars approche ! Dans le cadre de la Journée de la femme, zoom sur la situation actuelle des femmes …
26/02/2018 par L'équipe éditoriale