De quelle manière obtenir des réponses à ses candidatures ?

costruire-cv-creativo

Faire une quarantaine de candidatures sans réponses en retour, ou avoir des réponses vagues et impersonnelles, il n'y a rien de plus décourageant dans une recherche d'emploi. Trop qualifié, pas assez qualifié, pas d'expérience, ou trop… On finit par se demander comment rentrer dans la « bonne case » ? D'ailleurs à quoi correspond la bonne case ?

 

Non, votre téléphone n'est pas sur silencieux et il fonctionne correctement.

 

Sans réponse à ses candidatures, plutôt que d'attendre « LE » coup de fil, si le secret était d'appeler soi-même ?

 


Avoir le sentiment de pouvoir agir sur la situation serait fondamental pour avancer. Dans ce cadre, on vous propose une sélection d'actions qui font reprendre un peu la main sur ses recherches d'emploi.


Ajuster sa recherche d'emploi et suivre ses candidatures :


Il n'est aujourd'hui pas rare de chercher un emploi depuis plus de 6 mois. Il ne faut donc pas rougir du temps qui passe. En revanche, il est important de faire le point sur ses démarches. Avez-vous un tableau qui récapitule vos candidatures? Avez-vous sauvegardé les offres auxquelles vous avez répondu ? 
A ce sujet, attention, vous ne pourrez plus les retrouver sur les sites d'emploi après plusieurs semaines en ligne. Pour éviter d'aller en entretien sans savoir pour quel poste, imprimer les offres ou les enregistrer sous format Word est d'un grand secours. N'est-ce pas ?!


Cibler ses candidatures:

Combien de candidatures sont en cours ? Pour savoir « pourquoi on se décarcasse », il est toujours plus intéressant de connaître quels profils ont été retenus. On peut adapter ses démarches et éviter d'arriver à 200 candidatures, sans savoir ce qui coince. 
Faire des relances pour savoir si les postes sont pourvus, quels profils ont été retenus permet d'ajuster son ciblage d'offres d'emploi et d'entreprises.
Soyons clairs, il ne s'agit pas de faire l'éloge de la relance à tout-va ou de polémiquer sur les non-réponses des entreprises. On est tous d'accord sur la nécessité d'avoir des réponses de la part des entreprises.

 

Autre élément, quand on appelle une entreprise dans le cadre d'une relance, on lui montre sa motivation. On sort des démarches assez impersonnelles que sont les candidatures en ligne. C'est le cas de Marie L., une assistante administrative et commerciale de 42 ans, qui a été recrutée dans une PME suite à un appel. L'employeur avait laissé de côté le tri des CV par manque de temps. Elle s'est présentée et l'a rencontré dans la journée, puis a été embauchée dans la foulée.
Faire des relances permet aussi et surtout d'ajuster ses démarches et par exemple de candidater auprès d'entreprises où la concurrence est moins forte. Un peu comme si on empruntait une route moins embouteillée… Souvenez-vous la petite chanson de la pub du loto…

Combien de temps avant de relancer mes candidatures?


Pour une offre d'emploi, une entreprise peut facilement recevoir 80 à 100 candidatures. Les temps de traitement peuvent donc être assez longs. C'est pourquoi laisser une douzaine de jours avant de contacter l'entreprise est cohérent. A partir de cette date, une relance est tout à fait envisageable.
Pour une candidature spontanée, le délai peut être de 8 jours.


Contacter une entreprise ; comment faire ?


Privilégier une prise de contact par téléphone permet d'avoir une qualité d'échange plus intéressante. Si on passe par le mail ou par le courrier, c'est au risque d'avoir une réponse aussi bateau que « nous avons trouvé une personne qui correspond davantage au profil que nous recherchons».
Bon, pas de belles paroles entre nous. On est d'accord, il n'est pas toujours possible d'avoir les coordonnées des entreprises… Pas d'obligation non plus de faire une relance pour toutes les annonces… Point trop n'en faut…
Par contre, à l'heure de la magie d'Internet, on peut trouver à peu près n'importe qui sur les réseaux sociaux comme Viadeo et LinkedIn notamment ! En faisant une recherche sur une entreprise, on peut trouver des contacts clés à qui poser des questions. 
Une fois votre interlocuteur en ligne, plutôt que de demander si notre candidature a bien été reçue, mieux vaut poser des questions sur le recrutement. Plus concrètement, le poste est-il pourvu ? Des entretiens sont-ils en cours ? Quels profils ont été retenus ? Si le poste est vacant, c'est le moment propice pour échanger avec son interlocuteur sur la personne qu'il recherche et se présenter en conséquence.


Essuyer des refus n'est vraiment pas agréable, mais cela n'empêche pas la réussite future. Après avoir abandonné ses études et s'être fait licencié de la société Apple qu'il avait fondée, Steve Jobs était un « homme fini » à 30 ans. Dans un discours en 2005, il a expliqué « Je ne l'ai pas compris alors, mais il s'est avéré que le fait d'avoir été viré d'Apple était la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. Le poids de la réussite a été remplacé par la légèreté d'être à nouveau un débutant sans certitudes. Cela m'a libéré pour entrer dans une des périodes les plus créatives de ma vie.»

27/12/2018 par L'équipe éditoriale

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Voir l'infographie
01/03/2019 par L'équipe éditorial
et être appelé par les recruteurs à coup sûr!
01/03/2019 par L'équipe éditorial