Multitasking : quoi en penser ?

Débordé

Répondre à un mail, tout en mettant en attente un appel et en échangeant avec un collègue, ça vous parle ? Gage de productivité ou d’épuisement professionnel et de perte d’efficacité ? La question est posée.

 

Le multitasking, désigne l’art d’accomplir plusieurs tâches à la fois. A l’ère du digital et des bijoux high-tech à portée de main (Smartphones, tablettes, montres connectées...), nous sommes assommés d’informations visuelles et auditives permanentes. Ne parlons même pas des interruptions liées aux réseaux sociaux comme Facebook, twitter, cause non négligeable d’ultra-connexion. Le maître-mot : l’information en temps réel et... le claquage de cerveau droit devant.

 

Un mythe de l’efficacité personnelle


Gérer plusieurs tâches en même temps ferait partie des mythes de l’efficacité personnelle. D’après Douglas Merrill, ex vice-président de Google et auteur du best seller « Getting organized in the Google Era » (Brodway Books), il existerait plusieurs moyens simples pour reprendre en main notre efficacité personnelle en supprimant les occasions multiples de distraction. Face à ce trop-plein d’informations, débrancher permettrait de redevenir productif !

 

 

Une concentration decroissante


D’après les propos du psychologue clinicien Didier Pleuse relayés par L'Express, cette hyperstimulation équivaudrait à perdre en concentration. On pourrait même parler de risques de surcharge mentale. En cause, « l’input », cette opération mentale la plus importante dans le traitement de l’information. « En fait, nous sommes d'autant plus rapides et efficaces que nous acceptons de perdre du temps dans la phase d'entrée et d'analyse des informations du problème à traiter. » Sans cette étape, le risque est d’être en réactivité sans avoir analysé le problème au départ. La perte de temps est conséquente au niveau des allers-retours et des erreurs potentielles commises (environ 25% d’allongement de la durée). Il faudrait ainsi accepter de paraître plus lent au départ, pour une plus grande efficacité en bout de chaîne, tout en évitant des situations un peu génantes qu'on peut tous connaître un jour.

 

De quelle manière proceder ?

Faire une seule tâche à la fois 

En effet, cette hyperstimulation ferait que nous serions davantage réceptifs aux stimulis visuels, donc aux photos ou à des supports comme Powerpoint par exemple et beaucoup moins à du texte long… Zappeurs, nous aurions tendance à repousser régulièrement ces tâches plus complexes.

 

Déconnectez

En clair, lâchez vos joujoux high-tech. Adopter des techniques de déconnexion. Plus concrètement, lâchez votre beau Smartphone en poche. Sortez-le de votre vue. Concentrez-vous quelques heures sur vos projets importants. Vous pourrez ainsi sortir à 18 heures.

 

Sur internet, restez focus sur l’objectif de votre recherche initiale

Evitez de commencer une recherche, entrainant un clic sur une autre page, puis une autre… en oubliant l’objectif initial de votre recherche.

 

Tout apprentissage prend du temps 
Oui, apprendre prend du temps et génère de la frustration.

 

Pour finir, devenez fan de la "detox digitale" et suivez le conseil de Tony Schwartz dans le blog Harvard Business Review, redécouvrez « The magic of doing one thing at a time », autrement dit de ne faire qu'une chose à la fois. Peut-être que dans quelques années, les avancées de la technologie connecteront directement notre cerveau aux nouvelles technologies pour encore plus de performance et de rapiditité d'exécution. Nous pourrons ainsi résoudre des problèmes ultra-complexes en faisant de nombreuses autres activités simultanées… Dans cette attente, retenons cet adage :"Qui veut aller loin doit savoir ménager sa monture..."

27/12/2018 par L'équipe éditoriale

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Voir l'infographie
01/03/2019 par L'équipe éditorial
et être appelé par les recruteurs à coup sûr!
01/03/2019 par L'équipe éditorial